lun. Avr 12th, 2021

Bata, terreau des Lions ?

3 min read

Bata ! A l’évocation de cette ville située dans la partie continentale de la Guinée Equatoriale, les amateurs du football sénégalais replongent dans de mauvais souvenirs. C’est dans cette ville que le football sénégalais à travers l’équipe nationale a connu ses plus mauvais résultats. C’était en 2012 lors de la 28e Can.
En effet, pour la première fois dans l’histoire d’une phase finale de Coupe d’Afrique depuis la première en 1965 en Tunisie que le Sénégal n’a pas marqué un seul point. Au sortir de cette fête du football continental co-organisée avec le Gabon à travers les nations, l’équipe nationale du Sénégal sort avec trois défaites identiques (2-1) devant respectivement la Zambie, la Guinée Equatoriale et la Libye.
Du favori sur le papier à la déroute…

Demba Ba (C) of Senegal fights for the ball with Sinkala Nathan (L) and Hijani Himoonde of Zambia during the African Nations Cup soccer tournament in Estadio de Bata « Bata Stadium », in Bata January 21, 2012. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh
Pourtant dans cette poule A, le Sénégal était largement favori par rapport à ses adversaires au vu des joueurs qui composaient la sélection. A quelques mois de cette manifestation, les attaquants sénégalais brillaient de mille feus dans leurs championnats respectifs en Europe. Demba Bâ, fer de lance de l’attaque sénégalais était le meilleur buteur de son club Newcastle avec 16 réalisations tout comme son compère en attaque Papiss Demba Cissé avec 13 unités. Meilleur buteur de la L1 française lors de la précédente saison avec 26 buts, Moussa Sow au moment de disputer la Can était à huit unités déjà.
Malgré cette puissance offensive, le Sénégal du sélectionneur Amara Traoré n’a marqué trois buts.

[caption id="attachment_1113" align="alignnone" width="1024"] Demba Ba (C) of Senegal fights for the ball with Sinkala Nathan (L) and Hijani Himoonde of Zambia during the African Nations Cup soccer tournament in Estadio de Bata « Bata Stadium », in Bata January 21, 2012. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh (EQUATORIAL GUINEA – Tags: SPORT SOCCER)

Bilan médiocre en terre guinéenne
Plus de six ans après la déroute de Bata et trois après la Can de 2015, le Sénégal retrouve la Guinée Equatoriale dans le cadre des éliminatoires de la Can 2019 au Cameroun. Un déplacement jugé périlleux d’autant plus que ce pays et cette ville de Bata ne semblent pas porter bonheur au football sénégalais. Sur six rencontres disputées en terre au pays du président Théodore Obiang, le bilan du football sénégalais n’est pas du tout reluisant. Le Sénégal n’a gagné qu’une seule fois contre le Ghana (2-1), fait un nul (1-1) contre l’Afrique du Sud à Mongomo lors de la Can 2015 et défait à quatre reprises (trois revers à Bata en 2012 et un trois plus tard à Malabo (2-0) contre l’Algérie. Le tout avec dix buts encaissés et six marqués soit une différence de buts négative (-4).
Seulement, l’espoir est permis de voir le Sénégal ramené un résultat positif samedi prochain à Bata pour plusieurs raisons. D’abord les temps ont changé et le Sénégal sous le sélectionneur Aliou Cissé a pris des galons. La preuve en est que les Lions n’ont pas perdu un seul match officiel international en Afrique depuis que l’ancien capitaine de l’équipe nationale du Sénégal a pris les rênes de la sélection. Et le dernier matche joué entre ses deux formations a tourné à l’avantage du Sénégal qui a battu la Guinée Equatoriale (3-0) le 10 juin 2017 à Dakar pour le match aller des éliminatoires de la Can 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *