lun. Avr 12th, 2021

Football Leaks: Sergio Ramos contrôlé positif a la déxaméthasone

2 min read

L’affaire, révélée par le Spiegel, va à coup sûr faire couler beaucoup d’encre : le capitaine du Real Madrid Sergio Ramos a été contrôlé positif à un produit interdit par l’Agence internationale de lutte contre le dopage après la finale de Ligue des Champions disputée à Cardiff en 2017.

Le joueur avait à l’époque été sélectionné pour un test anti-dopage inopiné après la finale gagnée par le Real contre la Juventus à  Cardiff en 2017 (3-1)

Un mois après l’évènement, le laboratoire autrichien chargé d’analyser l’échantillon d’urine 33248222, tout droit venu du Pays de Galles après la finale et prélevé sur le joueur espagnol est formel : des traces de demaxéthasone, un dérivé de cortisone aux effets anti-inflammatoires, sont bien présentes dans l’urine du joueur. Au-delà de l’effet anti-douleur, la substance augmente également l’attention et la concentration et peut avoir un effet euphorisant. Et fait donc partie des produits listés par l’Agence anti-dopage comme étant interdits lors des compétitions officielles.

Cette affaire n’avait pas encore été rendue publique jusqu’à présent et le dossier est conservé sous scellé à l’UEFA. Aucune sanction n’a été prise à l’encontre du joueur et du docteur du Real Madrid, et ce malgré les irrégularités clairement démontrées par l’analyse de l’échantillon.

Il conclut ce communiqué par les mots suivants : « J’espère que ceci clarifie pleinement la situation »

Tant que l’usage de la déxaméthasone est clairement signalé avant la rencontre, cette hormone est autorisée. Un cas de dopage est en revanche suspecté en cas de non-signalement préalable à la compétition. Et c’est là tout le coeur du problème, le rapport fourni par le médecin du club ne fait absolument pas mention de l’emploi de la substance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *