ven. Sep 18th, 2020

CAN 2019: Youssou Ndour, « Je serai en Égypte avec la délégation officielle pour … »

3 min read

ENTRETIEN. Sadio Mané, Kalidou Koulibaly, Aliou Cissé… La star sénégalaise de la chanson a accepté de se confier au « Point » avant la finale de la CAN.

Enfant, il jouait comme beaucoup d’autres Sénégalais au foot dans les rues de Dakar. Aujourd’hui, Youssou N’Dour est une star de la World Music et le conseiller personnel du président sénégalais Macky Sall. Alors qu’il a récemment publié l’album History, une plongée dans l’Afrique musicale, nous avons joint au téléphone ce fan de ballon rond, juste avant qu’il ne s’envole vers le Caire où il doit assister à la finale de la Coupe d’Afrique des nations entre les Lions de la Téranga et les Fennecs d’Algérie.

Et si vous deviez choisir un Lion de la Téranga…

Youssou N’Dour : Il y a Sadio Mané qui m’impressionne beaucoup. Son parcours est exemplaire. Enfant, il avait tellement envie de jouer qu’il a déménagé pour intégrer une école de formation très importante au Sénégal, Génération Foot [qui a un partenariat avec le FC Metz en France, NDLR]. Comme je suis président d’honneur de Génération Foot, j’ai pu voir comment ce garçon a progressé jusqu’à devenir le co-meilleur buteur du championnat anglais avec 22 buts à Liverpool lors de la saison 2018-2019 et gagner cette année la Ligue des champions. En huitièmes de finale du tournoi européen contre le Bayern de Munich, il a même marqué deux buts contre le meilleur gardien du monde, Manuel Neuer, de l’équipe d’Allemagne. Sadio Mané est un garçon qui a fait beaucoup d’efforts avec ses parents pour en arriver là.

Quels joueurs vous impressionnent ?

Je les apprécie tous, car chacun d’entre eux est très fort à son poste. Ils ont de grandes qualités individuelles. Ainsi de Sadio Mané, Kalidou Koulibaly… Ce sont des joueurs qui ont marqué leurs clubs et leurs championnats. Quand vous allez à Naples, on vous parle de Koulibaly qui est leur meilleur défenseur, quand vous allez à Liverpool on vous parle du meilleur attaquant Sadio Mané, à Everton on vous parle du milieu Idrissa Gueye, etc. Et puis il y a l’entraîneur Aliou Cissé. Il fut le capitaine de l’équipe qui a été jusqu’en quart de finale de la Coupe du monde en 2002. Il s’est battu pour être entraîneur, en passant son diplôme et superviser l’équipe olympique de 2012 à 2015. Il a sa vision et sa façon de travailler. Et puis les critiques, de la presse, du peuple ou de El-Hadji Diouf [qui ne croyait pas aux chances de l’équipe de Cissé et a affirmé : « Tant que cette équipe aura à sa tête un sélectionneur comme Aliou Cissé, elle n’ira nulle part », NDLR] le motivent et lui mettent une pression positive.

Lire la suite sur LePoint.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *