jeu. Sep 24th, 2020

BASKET : Équipe nationale masculine sans coach depuis la qualification au mondial.

2 min read

Abdou Rahman Ndiaye vers une officialisation dans quelques jours

Les « Lions » de la sélection A du basketball masculin auront bientôt à leur tête un sélectionneur. Car Abdou Rahman Ndiaye « Adidas » reprendra dans quelques jours son poste. L’équipe sénégalaise est sevrée de son technicien depuis le lendemain de la qualification du Sénégal à la coupe du monde qui se jouera en Chine du 31 août au 15 septembre.

La bande à Malaye Ndoye effectuera le voyage avec le coach qui leur a conduit aux éliminatoires. Pour reprendre les rênes de l’équipe nationale masculin, il ne reste que quelques jours pour confirmer Abdou Rahman Ndiaye si l’on se fie aux propos du président de la fédération sénégalaise de basketball. En effet Maitre Babacar Ndiaye dira : « Pour le cas de Abdou Rahman Ndiaye, nous avons fait une proposition de contrat sous forme de pigiste. Je l’ai appelé ce matin Ndir (le vendredi 26 juillet) sans suite mais je lui ai laissé un message. Pour le regroupement des garçons il y a une équipe préparatoire. Cela concerne la direction technique et le directeur de la haute compétition. Pour le déroulé des préalables, nous avons déjà l’invitation de 3 tournois qui son acceptés et l’entraineur est au courant. Il s’agit de celui de la Turquie, de l’Italie et de la Chine avant le démarrage de la compétition », a soutenu le patron du basketball sénégalais.

Les propos de ce dernier seront soutenus par le directeur de la haute
compétition. « Depuis 2013 nous ne payons plus des entraineurs qui peuvent rester 3 à 4 mois sans travailler. Donc nous les payons au moment ou ils sont en exercice de leurs fonctions. Mais par contre on a proposé aux sélectionneurs Cheikh Sarr et ce sera la même chose pour Adidas aussi une somme plus conséquente que ce que leur prédécesseurs gagnaient auparavant. Car nous avons multiplié par trois ce que nous payons à l’entraineur Espagnol qui avait l’équipe nationale A masculin», avait laissé entendre Boune Daouda directeur de la haute compétition.
Mamady FATY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *