dim. Mar 29th, 2020

LA NBA AFRICA INNOVATION SUMMIT CLOT LA 17ÈME ÉDITION DU BASKETBALL WITHOUT BORDER AFRICA 2019.

4 min read

C’est dans une une belle ambiance, décontractée, famille à la limite que le BWB Africa 2019 prend fin à Dakar. Avec un sommet organisé en l’honneur de la jeunesse Africaine au CICAD et deux matchs de All Stars pour les campeurs (garçons comme filles) au Dakar Aréna.

L’allocution de M. Ndongo Ndiaye (conseillé Spécial du chef de l’État), permet dans un premier temps de tirer au clair les moyens mis par l’Etat depuis quelques années dans le sport en terme d’infrastructures pour accompagner la jeunesse. Ce dernier est satisfait de voir le Sénégal organiser pour la deuxième fois après l’édition de 2010 le BWB Africa, et confirme la volonté du chef de l’État à accompagner le sport.
Outre cet allocution, le fait marquant dans le discours d’Amadou Gallo Fall (Directeur NBA Afrique) a été la Journée d’hier qu’il estime « Historique »: Le « Basketball Africa League » sera mise sur pieds très prochainement et à dore et déjà conclu des partenariats avec les brands Nike et Air  Jordan. La première édition se jouera dans 7 villes : Caire, Tunis, Rabat, Dakar Lagos, Luanda, et pour la première finale à Kigali au Rwanda.Cette innovation en Afrique sera un levier économique puissant car avec les fonds injectés par la NBA et la FIBA permettront de créer des emplois et d’attribuer aux jeunes des moyens de s’exprimer pour prendre leur destin en mains.

Adam Silver insiste et persiste dans son allocution : « Le Sport un levier économique pour développer l’Afrique ».En tant que président de la NBA, Adam Silver et ses collaborateurs comptent bien se donner d’arrache-pied pour booster le sport africain par la création d’opportunités. Se disant homme de défi,  M. Silver très objectif dans ses propos se donne 10 ans pour voir la NBA être la plus grande ligue de sport en Afrique.

PANEL 1 : Recherche d’opportunités d’affaires et d’investissements dans le sport.
Ce panel, modéré par Robert Brazza (Journaliste & Presentateur Canal +Afrique), a été développé par :* Adama Kah (CEO de Kah Capital Management)* Samba Bathily (CEO & Co Founder de Solektra International)* Alioune Mboup (CEO & Co Founder de African Tourism Solutions)* Astou Ndiaye (WNBA Legend)Ces quatre fantastiques sont revenus sur leurs parcours semé d’embûches. Et donne des exemples de d’infrastructures qu’ils ont mises sur pieds.Ils ont conseillés au jeunes de l’ISM qu’avoir un diplôme n’est pas égal à réussite. Dans la vie il faut être conscient, ne pas aimer la facilité, avoir des rêves, se battre pour les réaliser, car c’est l’esprit entreprenarial qui fera la différence pour la jeunesse en Afrique. Comme mot de la fin les conférenciers insitent le secteur priver à créer un écosystème favorable au développement du sport en Afrique en y mettant la main d’avantage car l’État ne peut pas tout faire; l’Afrique doit être uni, chacun apporte sa pierre à l’édifice.

À la fin du premier panel, le Nigerian Masai Ujiri (Président des Raptors de Toronto – l’équipe Championne NBA 2019) est accueilli avec le trophée en mains sous les ovations du public.Il nous a parlé de ses ambitions, de son magistaaire à la tête des Raptors, du climat qu’il a cherché à installer dans la seul franchise Canadienne de la NBA et du fait que ce brassage culturel est très bien vécu et que les efforts de tout un chacun on été récompensé avec ce trophée.Il tenais spécialement à montrer aux jeunes que rien est impossible dans la vie. Par ces mots sincères : « Sur ce continent, nous devons être, ambitieux, visionnaire, arrêter de parler et nous mettre à l’action », il touche la sensibilité de plus d’un, sous les ovations de l’audience.

POP UP TALK (DÉBAT OUVERT) : Influence africaine sur la culture.
Jidenna (Rapper, Chanteur, Compositeur & Producteur) et Sho Madjo (Rapper, Chanteur, Acteur & Poète) comme des coachs en motivation relatent leur expérience à travers le monde, surtout la charge d’ambassadeur qu’ils ont en représentant dignement L’Afrique dans le monde de par l’exportation de la culture (que ça soit dans l’habillement « les Sénégalais meilleurs couturiers d’Afrique et ils travail avec certains », les sonorités musicales etc). En un mot, ils demandent à la jeunesse ici présente, d’être fier de l’Afrique.

PANEL 2 : NBA – La maison des entrepreneurs modernes.
Ce panel, modéré par Benny Bonsu (Presentatrice Sportive, Editrice à « GiveMeSport), a vu comme invité trois leaders africain de la NBA :* Gorgui Dieng (Joueur NBA – Sénégalais)* Luol Deng (Joueur NBA – Kenyan)* Luc Mbah a Moute (Joueur NBA – Camerounais)Leurs points communs, c’est que chacun profite des vacances pour entreprendre dans leurs pays respectifs. Que ce soit Gorgui dans l’agriculture, Luo dans l’énergie solaire et l’électricité, Luc dans l’immobilier, ils œuvrent pour le développement communautaire en impliquant fortement la jeunesse.

Ces ambassadeurs ont conscientisé la jeunesse de par leur parcours et comme fait marquant « They started from the Bottom to build they identity around the World ».
Africa have to start from local to global and much have to know that nothing is Impossible.
@AmSankhé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revue de presse: Les joueurs de Premier League prêts à se révolter

Revue de presse: Le Real Madrid a pris sa décision pour Zinedine Zidane

Revue de presse: Le PSG gagne du temps avec Kylian Mbappè

Revue de presse: Le Plan de la Juventus pour récupérer Icardi