jeu. Fév 25th, 2021

Football : FSF-Caf, Le Centre d’excellence CAF rebaptisé Youssoupha Ndiaye officiellement, inauguré

3 min read

C’est sous un soleil de plomb, de la commune de Sindia, département de Mbour, que le village Gueréo a reçu le Ministre des sports, le Président de la Fsf, son premier vice président, et leur hôte Président de la CAF, Ahmad Ahmad et d’autres invités. Après quelques poignets de main et d’échanges, la délégation fédérale à sa tête Me Augustin Senghor en compagnie de Ibrahima Niang Directeur du Centre, débute la visite guidée de ce joyau.
Bâti 5/20 hectares, cette installation dont les travaux ont démarré en 2002, arrêté depuis 2008, dispose d’une Salle de conférence, salle de Musculation, d’un Restaurant, des Toilettes, d’un Terrain de football, de Basketball, d’un des équipements….
A 12h00, passées de quelques minutes, le cortège qui a finit de faire le tour doit prendre place à la cérémonie officielle. C’est l’heure des allocutions.
Prenant tour à tour la parole, les membres du présidium composé du représentant du Chef de village, du Sous-préfet de Sindia, Augustin Senghor, Ahmad Ahmad, le Ministre des sports, et le représentant l’ancien ministre Youssoupha Ndiaye dont le centre porte le nom, ont en commun magnifier ce projet d’une grande envergure. Dans son intervention, le Président de la Fédération Sénégalaise de Football a tenu à rendre hommage de leurs vivant plusieurs personnalités qui ont contribué au progrès que connaît le football de notre pays actuellement. Il a toutefois tenu à remercier le ministre des sports pour son soutien constant aux acteurs du foot, mais également la CAF, qui a mis ce bijoux à la disposition et financer sa finition . Le ministre Matar Ba quand à lui, a insisté sur le maintenance, et sa location, tout en remerciant à son tour la CAF. Pour le patron du football africain, qui démarre en ces termes  » Il faut au s’armer de courage pour faire ce que vous êtes en train de faire. Parce quand beaucoup ne comprennent pas ce que vous faîtes, ils disent tout. Parce quand moi j’ai annoncé le projet d’une première CAN à 24 équipes au lieu de 16, j’ai tout entendu.
Mais aujourd’hui, ce n’est pas moi qui peux me juger, mais les faits sont là et je pense que celà a été une réussite » a t-il répondu à ses détracteurs qui lui ont même traité « de fou » a terminé le malgache. Il est de même revenu sur la maintenance et la gestion qui sont les maux de nos infrastructures, mais remercier les autorités politiques et sportives sénégalaises. Et sur sa déclaration que s’achève la rencontre, et la délégation de dirige à Thiès où se joue ce soir là finale du Tournoi Ufoa entre le Sénégal et le Ghana.

Il faut dire qu’après le Centre de Développement Technique Jules François Bocandé de Toubab Dialaw (CDT), le Sénégal dispose désormais une deuxième infrastructure de formation de football de base.
Le souhait, c’est que les résultats puissent suivre prochainement.

Ansou Mané Journaliste indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *