sam. Déc 5th, 2020

F1: Lewis Hamilton remporte le GP de Grande-Bretagne sur trois roues

3 min read

Malgré une crevaison dans le dernier tour, le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) s’est imposé dimanche à domicile à Silverstone, remportant le Grand Prix de Grande-Bretagne devant Max Verstappen (Red Bull) et Charles Leclerc (Ferrari).

Quarante-neuf tours sans grand intérêt, et trois tours complètement fous ! Voici comment peut se résumer le Grand Prix de Grande-Bretagne, dimanche devant les tribunes vides de Silverstone. Certes, l’accrochage du premier tour entre Alex Albon (Red Bull) et Kevin Magnussen (Haas), et la violente sortie de piste de Daniil Kvyat (AlphaTauri) au tour 13, ont « animé » la course, ont provoqué la sortie de la voiture de sécurité, et auraient pu rebattre les cartes.

Mais jusqu’au 50e tour, on se dirigeait vers un doublé limpide pour Mercedes, Lewis Hamilton devant Valtteri Bottas, un Max Verstappen (Red Bull) sur le podium, quelques dépassements dans le coeur du peloton, et un Sebastian Vettel (Ferrari) à la ramasse. C’est tout ce qu’il y avait à raconter sur cette quatrième course de la saison, assez soporifique. Et puis le tracé anglais, qui a pour habitude de mettre à mal les pneus de F1, est passé en mode Terminator.

Première victime, Valtteri Bottas, au 50e tour. Une crevaison à l’avant-gauche, qui a contraint le Finlandais à faire les deux-tiers du circuit au ralenti. Ressorti des stands à la 12e place, il a fini 11e, et ne marque donc aucun point au Championnat, contrairement à son coéquipier, qui s’envole au classement (88 points contre 58).

« Jusqu’à ce dernier tour, tout était tranquille »
Lewis Hamilton
Au tour suivant, c’est alors Carlos Sainz qui est victime d’une crevaison. L’Espagnol de McLaren doit aussi changer des pneus, et alors qu’il occupait la 5e place avant sa mésaventure, il termine 13e.

87
Voici Lewis Hamilton à 87 victoires en F1, en 254 Grands Prix. Il se rapproche à 4 succès du record de Michael Schumacher.
Mais le plus insolite était encore à venir. Alors qu’il entre dans le dernier tour avec plus de 30 secondes d’avance sur Max Verstappen, qui vient lui aussi de passer par la voie des stands pour chausser des pneus tendres et partir à l’assaut du meilleur tour, Hamilton, le leader, voit son pneu avant-gauche exploser. Heureusement pour le champion en titre, il lui reste moins de la moitié du circuit à parcourir. Et c’est sur trois roues qu’il a franchi la ligne, une image qui fera le tour du monde dimanche soir, avec 5 » d’avance sur la Red Bull.

« Jusqu’à ce dernier tour, tout était tranquille », a résumé le vainqueur à l’arrivée. Difficile de dire mieux. Quant à Verstappen, il peut regretter son arrêt aux stands qui lui coûte la victoire. Derrière ce duo, c’est Charles Leclerc (Ferrari) qui « hérite » de la troisième place sur le podium. Un résultat inespéré pour le Monégasque, qui ne s’attendait déjà pas, samedi, à finir 4e des qualifications.

Source: L’Equipe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *