jeu. Oct 29th, 2020

FC Barcelone: Ronald Koeman dresse sa feuille de route

4 min read

Présenté à la presse ce mercredi soir, le nouvel entraîneur du FC Barcelone a confié qu’il va employer les grands moyens pour redonner une vraie identité au club Blaugrana.

Après l’humiliation face à l’ogre Bavarois. (8-2), le club Catalan veut stopper l’hémorragie et les dirigeants barcelonais ont allé piocher au Pays-Bas, en faisant revenir un ancien de la maison, Ronald Koeman (1989 à 1995). Le mot sera doute de démobiliser une équipe complètement à la ramasse qui a fait une saison blanche.

Après avoir signé son contrat, le technicien néerlandais de 57 ans, accompagné de son président Josep Maria Bartomeu, s’est présenté devant la presse : «nous avons parlé ces derniers jours. Ce ne sont pas des temps faciles, avec la pandémie et la situation sportive du club. Cela a été une année blanche et à partir de maintenant, nous pouvons construire un nouveau cycle. Nous sommes très convaincus que cela se passera très bien, Koeman nous apporte beaucoup d’espoir.»

«C’est un défi, ce n’est pas facile, le Barça exige toujours le maximum et il doit en être ainsi. Il y a la qualité suffisante pour exiger le maximum de résultats et de titres. J’ai déjà signé, je suis un entraîneur du Barça, nous allons travailler pour avoir une équipe solide. Il faut faire des changements, l’image de l’autre jour (la claque contre le Bayern 2-8, ndlr) n’est pas celle que nous voulons renvoyer. Nous devons beaucoup travailler pour retrouver le prestige. Le Barça est toujours le plus grand club du monde. C’est un rêve devenu réalité. Maintenant, il faut travailler pour que le Barça soit à sa place, il y a assez de qualité», a lâché Ronald Koeman, avant d’être rapidement mis dans le bain par les journalistes présents.

Interrogé sur la situation du club et le ménage attendu au sein de l’effectif, l’ancien sélectionneur des Pays-Bas n’a pas forcément botté en touche : «je n’aime pas donner de noms, nous devons trouver le meilleur pour le club et faire la meilleure équipe. Il y a des joueurs d’un certain âge qui peuvent avoir des doutes sur leurs performances, mais vous devez respecter tous les joueurs. Nous cherchons ce qu’il y a de mieux pour le club mais si des décisions doivent être prises, nous les prendrons. Tout est allé très vite puisque nous travaillons déjà et parlons des décisions que nous devons prendre. Mais je n’aime pas donner des noms, par respect pour les joueurs.»

«Il est temps de donner une chance aux jeunes»

Pour faire de nouveau saliver les socios, l’ancien milieu de terrain sait en tout cas ce qu’il veut. Des joueurs impliqués et un mélange entre expérience et jeunesse. «Un joueur de 31 ou 32 ans n’est pas fini. Cela dépend de l’appétit du joueur pour être encore là. Il y a des joueurs de 20 ans qui n’ont pas faim et ne veulent pas travailler. Nous avons besoin de la meilleure équipe pour gagner des matchs. Travailler avec des personnes qui veulent tout donner et rien de plus, a-t-il lâché avant d’enchaîner sur la jeunesse au moment de répondre à une question sur Philippe Coutinho. C’est un joueur du Barça et s’il y a des décisions à prendre, nous les prendrons. J’ai le temps de mieux connaître les jeunes. Il est temps de donner une chance aux jeunes, et pour nous, les Néerlandais, donner des opportunités aux jeunes s’ils le méritent ne nous fait pas peur. Il ne s’agit pas seulement des jeunes, il faut un équilibre, ce que l’équipe doit changer, c’est mettre plus d’identité.»

Le nouvel entraîneur du FC Barcelone n’a donc pas peur du changement. Et celui qui compte bien évidemment sur Lionel Messi, comme il l’a clairement expliqué à deux reprises ce mercredi, n’est pas non plus inquiet pour l’avenir, même sur le plan personnel avec les élections présidentielles en mars 2021 : «la première chose est de mettre de l’énergie dans les choses que vous avez entre les mains, et la seule chose que je peux faire est d’obtenir de bons résultats. Il y a des choix, je sais, mais je ne peux rien faire. Un nouveau président va arriver, mais je dois faire mon travail et gagner les matches. Si je gagne, le prochain président aura peut-être plus de doutes(pour changer de coach ou pas, ndlr) Il sait maintenant ce qu’il doit faire pour propulser le club catalan vers le sommet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *