sam. Jan 16th, 2021

Le témoignage émouvant du grand frère de Pape Bouba Diop

3 min read

L’angoise et la tristesse se lisaient sur le visage de la famille, amis ou proche parent du feu Pape Bouba Diop. Alors que son corps devrait venir au Sénégal ce vendredi, la maison familiale de l’ancien international sénégalais commence à se remplir du monde.

Assis sur des chaises sous un mangueir, la famille de Diop accueille les personnes venues de partout pour présenter leurs condoléances et partager la douleur.

« C’est une douleur immense et de souffrance. Je rends grâce à Dieu et je prie pour le repos de son âme et que firdawsi sa demeure éternelle. Bouba est une personne qui aimait sa famille, quand il venait en vacance, il ne durait pas au sénégal, maximum deux semaines mais après sa carrière il venait régulièrement nous voir. Depuis sa maladie, il s’est pris en charge seul, il était silencieux et on a géré ça en manière interne. Ce qui me fait marquer le plus, c’est sa nature, son calme, quelqu’un de toujours serien plus d’humilité et humble.

L’évolution de sa carrière ?

Il était là, on a joué ensemble, j’ai joué au foot en premier. Il était en petit catégorie dans le club Saltigue) puis jaraaf. Tout son parcous, il a tout raflé en junior (Championnat, Coupe de la Ligue). En 1997, il est monté en Ligue 1, il a remporté la Ligue 1 en 1998. Il a joué la qualification de la Ligue africaine des champions en 1999 avec son ami, Henri Camara.

Il était capitaine des moins de 23 en équipe nationale junior. C’est là-bas que la génération 2002 est née.
On échangeait tout le temps, il n’était pas titulaire. Il me disait si je débute, je ne vais pas sortir dans le onze. Le jour où il a joué depuis lors il a sa place dans l’équipe. Veille match et après match, il m’appelait même en Suisse, cétait comme ça.
Il a quitté Dakar en 1o99, il y’avait beaucoup de sollicitations, les agents venaient de partout. Les clubs arabes étaient venus pour enrôler mais je lui ai dit à cet âge tu ne devrais pas partir dans le golf et il a choisi de déposer ses balluchons en Suisse. Henri est parti en Suisse en premier, il a dit j’ai l’habitue de jouer avec un ami et sans lui j’ai des problèmes. C’est là que tout a commencé pour Bouba. D’abord il a évolué dans un club amateur avant de signer à Vevey Sport puis Neuchâtel Xamax, Grasshopper Zurich avant de partir en France (Lens), et Angleterre (Fulham, Portsmouth, West Ham et Birmingham Il est parti à vevesport (6 mois amateur) avant de signer pro misetel, zurigue ( champion 2001). Il a signé à Lens 2 janvier 2002 avant la can. Puis Fulham, Ports Mouth, West Ham, athetes, west ham, Birmingham. Il a également joué en Gréce (AEK Athènes). Après sa carrière, il voulait se convertir en agent. On rend grâce à Dieu et je dis au peuple sénégalais d’accepter la volonté divine et de beaucoup prier pour lui », a déclaré Lamine Diop.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *