jeu. Août 5th, 2021

Rugby Afrique annonce l’établissement d’un comité d’arbitrage

4 min read

Rugby Afrique annonce un autre développement majeur pour le sport sur le continent avec la formation du Comité d’arbitrage RA

LE CAP, Afrique du Sud, 11 février 2021 — Le Comité d’arbitrage de Rugby Afrique (RA), officiellement lancé lors de sa séance inaugurale en décembre, a été fondé – entre autres – pour établir un panel d’arbitres africains, surveiller sa croissance et son développement, poursuivre le développement des officiels de match, et pour contrôler les Règles et les tendances du jeu au sein du continent.

« Le Comité d’arbitrage est la culmination de près de 10 ans de travail entrepris par RA pour développer un panel, avec les premiers camps d’arbitres d’un mois qui avaient eu lieu à Stellenbosch en 2013. Grâce à nos partenariats spéciaux avec la SARU et la FFR visant à accélérer et promouvoir nos arbitres, cette commission officielle va encore plus loin pour structurer nos efforts et professionnaliser la gestion de nos compétitions », explique Nasser Bougja, membre exécutif de RA.

Le Comité est composé de six membres : quatre issus du Comité exécutif de RA, y compris le Directeur de l’arbitrage de RA Mudiwa Mundawarara, l’Ambassadrice Irrépressible (« Unstoppable Amabassador ») de RA, Peris Mukoko et Clément Sinkamba, Président de Zambia Rugby Union. Le panel est complété par Eugène de Villiers et Salem Attalah, qui font office de consultants sur la performance des arbitres et représentent respectivement la South African Rugby Union (SARU) et la Fédération Française de Rugby (FFR).

Le Comité se concentrera non seulement sur les panels d’arbitres, mais accordera une importance particulière à l’avancée des femmes arbitres, afin de développer un réseau de formateurs d’arbitres dans les pays clés, qui alimenteront les panels de Rugby Afrique.

À cette fin, Rugby Afrique a désigné l’arbitre kenyane distinguée, Peris Mukoko, une Ambassadrice Irrépressible de RA, en tant que première représentante intérimaire des arbitres. « Peris est passionnée par l’arbitrage et apporte deux points de vue au Comité : la perspective des arbitres et celle des femmes », remarque Mudiwa Mundawarara, membre du panel et Directeur de l’arbitrage de RA.

Mukoko, ancienne joueuse devenue arbitre, a obtenu de nombreuses distinctions. Éducatrice certifiée de World Rugby et entraîneuse d’arbitres, elle est également membre du Comité de réseau de rugby féminin de RA et elle occupe les fonctions d’arbitre active de rugby de niveau 2, depuis 2008.  En tant que première femme arbitre du Kenya, Mukoko siège au Conseil de la Kenya Rugby Union et a été nominée par la Confédération du rugby africain parmi les trois meilleurs femmes arbitres africaines en 2014.

« Je suis honorée par cette nomination et ravie d’avoir l’opportunité de continuer à servir le jeu autrement, tout en ayant la chance incroyable de rencontrer d’autres arbitres issus d’autres fédérations à travers l’Afrique. J’ai hâte d’apprendre des membres du comité et d’œuvrer pour faire progresser la qualité de l’arbitrage sur le continent », Mukoko déclare avec enthousiasme.

Croissance future

Grâce à leurs milieux différents et à une vision complémentaire dont l’objectif est de renforcer le développement de l’arbitrage en Afrique, le panel s’engage à améliorer les profils des arbitres sur le continent.

« Le rugby progresse à grande vitesse en Afrique. Les entraîneurs connaissent mieux le jeu et son organisation, les joueurs sont plus forts et suivent une préparation technique optimale, les leaders sont mieux organisés, mieux formés et sont plus ambitieux, l’arbitrage et les arbitres ont également leur place dans ce projet d’un continent qui veut relever le défi », affirme Salem Attalah, représentant de la Fédération Française de Rugby (FFR).

Bien que la pandémie de Covid-19 ait fortement impacté le calendrier sportif, Rugby Afrique a maintenu ses activités éducationnelles et de développement, en organisant des séances de formation virtuelles et de nombreux ateliers et cours en ligne avec World Rugby et en partenariat avec la SARU et la FFR. Ces activités vont se poursuivre cette année, en mettant encore plus l’accent sur le développement du vivier de talents de RA et l’encouragement continu des femmes dans le rugby.

« L’établissement du Comité d’arbitrage de Rugby Afrique marque une étape importante dans l’amélioration de la qualité de l’arbitrage sur le continent africain et dans le soutien au développement de nouveaux talents qui s’intégreront aux structures de demain », a déclaré Jurie Roux, PDG de SA Rugby et Secrétaire de Rugby Afrique. « Les arbitres jouent un rôle essentiel dans le rugby à XV et la SARU est fière de participer à cette initiative et d’aider à accroître le profil des arbitres en Afrique. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *